• Livre : Aspectarion

Aspectarion

30,00

Noté 4.67 sur 5 basé sur 3 notations client
(3 avis client)

Pourquoi les Grands Hommes et les Grandes Destinées naissent toujours sous la conjonction des planètes transsaturniennes ? Est-ce vrai que le monde se serait mis en branle lorsque la conjonction de toutes les planètes eut lieu dans le signe du Bélier ? Saviez-vous que c’est en observant la conjonction des Astres qu’en 1595 Kepler prédit l’invasion turque ? Cet ouvrage passe en revue l’opinion des astrologues de l’an mille à nos jours, et présente une synthèse de l’astrologie Védique, Persane et Occidental sur la signification des conjonctions planétaires, ainsi que leurs effets sur le monde sublunaire. Ouvrage indispensable pour les amateurs de l’astrologie et toute personne passionnée par les arts divinatoires.

350 Pages sur papier bouffant

43 Illustrations en couleurs

Catégorie :

Product Description

Cet ouvrage passe en revue l’opinion des astrologues de l’an mille à nos jours.

ASPECTARION / Présentation et descriptif

Préface :

Dans des Fondements plus assurés de l’Astrologie (1601) Johannes Kepler stipulait que l’Astronomie étant la fille de l’Astrologie, il serait donc non avenu que ce dernier méprise sa propre mère ! Tout comme l’astronome danois Tycho Brahe, il était également convaincu que l’astrologie était une science et que les astres affectaient les hommes et influençaient le climat. Pour preuve du bien-fondé de ses théories il a effectué un bon nombre de prédictions en se basant sur les conjonctions planétaires et notamment sur les cycles des conjonctions de Saturne et de Jupiter. Le succès de ses prédictions renforça sa réputation auprès des élites.    

C’est en se basant sur les cycles des conjonctions de Saturne et de Jupiter qu’Abu Ma’shar et les grands astrologues de l’antiquité prédisaient le destin des nations et des grands Empires. L’avènement de Charlemagne à la tête du Saint Empire Romain Germanique a atteint son apogée lorsque le cycle de la conjonction de Saturne et de Jupiter a atteint le triangle igné (triplicité du feu ; Bélier, Lion, Sagittaire).

Les astrologues de l’antiquité accordaient également une grande importance aux conjonctions des planètes en astrologie généthliaque et judiciaire, notamment aux conjonctions dites « antérieures », c’est-à-dire des conjonctions planétaires importantes qui avaient eu lieu avant la naissance.

Le point antérieur le plus important prit en considération était la conjonction de Saturne et de Jupiter, mais aussi la conjonction du Soleil et de la Lune (syzygie) et parfois la conjonction de Mars et de Venus. Le degré, signe et maison dans laquelle se situait une conjonction antérieure dans l’horoscope d’un souverain, permettait à l’astrologue d’évaluer la longévité du règne et les vicissitudes auxquelles le monarque ou sa dynastie seront confrontés dans les décennies à venir.

L’étude des conjonctions planétaires est donc d’un intérêt primordial pour toute personne souhaitant comprendre et approfondir les principes fondamentaux qui régissent les doctrines astrologiques de Ptolémée, ainsi que tout amateur ou professionnel des pratiques horoscopiques qui souhaitent maîtriser l’art des conjectures et pronostiques astrologiques. 

***

Cet ouvrage est le fruit de plus de 25 ans de recherches et d’études approfondies dans le domaine de l’astrologie médiévale et contemporaine. Botanifar Moran est un astrologue assermenté, diplômé de l’université de Varanasi Jyotisha (aujourd’hui IVA) en astrologie Védique, et pratique également l’astrologie Médiévale et Solaire ainsi que de nombreux arts divinatoires depuis plus de 20 ans.

Il est auteur de plusieurs ouvrages sur l’ésotérisme, l’astrologie et les arts talismaniques et possède de nombreux manuscrits et ouvrages rares et précieux sur l’astrologie persane, les remèdes astrologiques et la magie évocatoire et angélique.

Pour la rédaction de cet ouvrage l’auteur a eu recours, entre autres, à la traduction de deux manuscrits astrologiques de sa collection privée.

Le 1er originellement rédigé en arabe ; intitulé Kitāb al-Milal wa-Duwal (le livre des religions et des dynasties) datant de 9ème siècle est l’œuvre d’Abu Ma’shar astrologue persan, régent et précepteur de l’académie d’astronomie de Bagdad sous le règne d’Al Ma’mūn, et le 2ème rédigé en persan vers 1652 par Mouzaffar-e Gūnābādi  le chef-astrologue de la cour de Shah Abbas, le Grand (souverain Safavide /1571-1629) intitulé ; Tanbīhāt al-Monajemin, (les avertissements astrologiques).  

Contenus :

Pour chaque conjonction planétaire l’ouvrage propose cinq versions, a commencé par des extraits traduits des grimoires astrologiques médiévaux qui décrivent les conjonctions planétaires dans le contexte de l’Astrologie Mondiale.

Exemple la conjonction de Jupiter et Vénus « Extraits » :

D’après Tanbīhāt al-Monajemin, (les avertissements astrologiques : 1652) du savant, chroniqueur et astrologue Mozafar-e Gūnābādi :

La conjonction des deux bénéfiques est la meilleure des conjonctions, et indique la paix, la prospérité, la bonne humeur et la santé du peuple. Les femmes se porteront bien, s’enduiront de parfum, de maquillages et de précieux ornements, feront beaucoup l’amour et porteront de beaux enfants. Les prix des marchandises seront équitables, le temps sera agréable, un vent de fraicheur se lèvera et il y aura des pluies modérées.

En triplicité du feu, la conjonction indique la pudeur des femmes, la pénitence des amateurs de la débauche, le renforcement de la religion (islam), la droiture et la justice dans la sentence des juges et des ministres, l’exaucement des prières et des incantations, la tempérance du climat et le penchant du peuple pour les arts, la musique, l’aumône et les donations, la santé et la bonne humeur du roi, et la force de ceux de l’Orient.     

En triplicité de la terre, la conjonction indique la prospérité des musiciens et des artistes, l’augmentation de la coïte, la luxure parmi les gens de lettres et les magistrats et leurs envies de partir en expédition et à la chasse, la bienveillance des dieux envers les vœux et les prières, la prospérité, la bénédiction et la joie du peuple.

En triplicité de l’air, la conjonction indique l’autorité et la force des religions, et de nombreux départs en pèlerinage aux temples et aux lieux saints, et l’exaucement des prières, et les bonnes mœurs en société et la confiance mutuelle entre gens, et les nobles s’adonnant aux plaisirs, l’abondance des produits agricoles, de la nourriture et des prix avantageux, de la pluie en sa saison respective, et le repentance des pécheurs et des malfrats, la sécurité et des mariages nombreux.

En triplicité de l’eau, la conjonction indique la puissance des magistrats et des nobles, l’abondance des pluies, la santé de la populace, des prix avantageux dans le marché, de nombreux voyages en mer, et la sécurité et la prospérité du commerce maritime.         

Vient ensuite la description de la conjonction d’après les Astrologues Médiévales occidentales. Des auteurs comme Lazare Meyssonnier, Auger Ferrier ou le comte Henry de Boulainvillier.  

Puis une description de la conjonction d’après les arcanes de l’astrologie védique. Ici une synthèse de plus de dix ouvrages parmi les plus éminents de l’astrologie védique a été effectuée pour la description de chaque conjonction. Le point de vue de la tradition plusieurs fois centenaire de Jyotish la science astrale de l’Inde a bien sûr son importance et permet aux lecteurs de mieux saisir la profondeur de chaque aspect.     

Puis la conjonction est traitée d’après l’opinion des Astrologues Contemporaines, ce qui a également son importance. Plusieurs ouvrages de l’astrologie contemporaine parmi les plus notables et écrits par des auteurs les plus authentiques, à la fois de langue anglaise que Française ont étaient utilisés pour apporter à chaque conjonction l’explication la plus complète et la plus perspicace, tout en faisant abstraction des psychobabillages longs et inutiles. La synthèse de chaque conjonction du point de vue de l’astrologie contemporaine apporte une analyse d’ordre plutôt psychologique et comportementale.

Vient au final l’explication de la conjonction d’après l’Astrologie Persane, qui comme l’astrologie védique apporte une dimension plutôt évènementielle et pragmatique à l’étude et à la compréhension des aspects planétaires. A la fin de chaque chapitre sur la conjonction planétaire décrite, une série d’environ 7 à 8 exemples de personnages ayant cette même conjonction dans leur horoscope natal sont décrits.

Extrait :

Jupiter Conjoint Vénus d’après les anciens : Jupiter avec Vénus dénote que le né sera nourri en honneur et en délices et sera aimé des nobles et puissants et aura par eux une bonne fortune. D’après Abenragel cela indique la chasteté parmi les femmes, que la nourriture sera bonne et abondante, que la femme sera loyale et fidèle à son mari et sera riche, et si la conjonction arrive en III ou VI que la femme aimera les lois et si c’est en IV ou en la VIIème il indique que les épouses du roi fera de bons travails.  

D’après l’astrologie Védique : Jupiter Conjoint Vénus signifie que la personne est incroyablement chanceux et qu’il mènera une vie empreinte de plaisirs et de satisfactions en récompense des bonnes actions commises dans ses vies antérieures. La personne sera d’humeur enthousiaste, débordant de joie et d’optimisme, il sera populaire et fortuné. Si la conjonction a lieu en maison I, V, VIII et IX, elle apporte fortune, épouse et des descendants. En maison II, la fortune provient du travail de la terre et spéculation. En maison VI elle rend le natif heureux et l’épouse sera traitée comme une reine et les enfants seront bénis. En maison X le natif construit sa fortune de ses propres mains, mais la fortune ancestrale sera gâchée, en partie pour cause de manque de spiritualité et le non application des rites sacrés. En maison XI elle rend chanceux, mais le natif sera épris de la luxure et d’une sexualité déviante. En maison XII, le natif aura une vie confortable.

D’après l’opinion des contemporains : Jupiter Conjoint Vénus apporte chance, bonne fortune et succès, l’aspect favorise un heureux mariage et l’accumulation de richesses tout au long de la vie. Vocation artistique, professeur d’arts, attrait pour la musique, la comédie, le chant et la dance. Le natif aime les plaisirs, les voyages et possède un esprit généreux et tolérant. Mariage d’argent, acquisition de biens par mariage.

D’après l’astrologie persane : La grande et la petite fortune (Jupiter et Vénus) conjointe ensemble procurent la félicité, l’abondance, le succès et la réussite. L’aspect se nomme l’Etoile de la Chance ! Celui qui a l’Etoile de la Chance en son horoscope sera fortuné, honnête, généreux et aimable avec ses semblables. Il bénéficiera de la générosité et de l’appui des grands et sera victorieux dans ses entreprises. Si la conjonction a lieu en Taureau ou en Balance, le natif sera épicurien, porté vers la luxure et les œuvres de la chair. Si la conjonction a lieu en signe du feu elle rend ambitieux, idéaliste, noble et droit. En Capricorne elle rend sage, et donne une longue carrière empreinte de succès et d’élévation sociale. En poisson elle incline à l’amour et à la sensualité, rend inspiré, poète et amoureux des arts. Affligé, l’aspect nuit au natif par l’excès des œuvres de la chair et des plaisirs mondains.       

Editions du Monolithe.

AuteurAbu Moran (Moran Botanifar)
TraducteurAbu Moran (Moran Botanifar)
IllustrateurNM&Design
FormatA5 (14.8 × 21 cm)
CouvertureBrochée
Nb Pages350
IllustrationsCouleur + N&B
Publication2023
Tirage 1ère édition limitée
ISBN978-2-491760-77-9

3 avis pour Aspectarion

  1. Note 5 sur 5

    torres

    j’ai lu de nombreux ouvrages d’astrologie réputés, comme ceux d’Hadès . dans cet ouvrage, j’ai été particulièrement surpris par la clarté de cet ouvrage, et surtout, trouvé plusieurs interprétations très fines et profondes sur les impacts et influences des conjonctions. C’est la toute la magie de cet écrivain, de nous faire partager des commentaires des philosophies d’orient , qui ont plus de sens parfois, que dans les ouvrages de la pensée occidentales

    L’ouvrage est bien détaillé, ce qui permet une recherche rapide et directe

    Cet ouvrage va dans la lignée , il est soigné et on peut reconnaître la conscience élevée de Abu Moran

    Pour tout astrologue, je recommende vivement cette lecture

  2. Note 4 sur 5

    Kovalin TCHIBINDA

    Un livre complet pour tous les adeptes de l’astrologie sacrée. ABU Moran nous fait remonter dans les temps anciens pour nous faire comprendre que l’astrologie n’est pas morte. Elle est toujours vivante pour ceux qui savent lire le message caché des astres. Merci à ce grand initié pour ce merveilleux livre. Je recommande!

  3. Note 5 sur 5

    Clovis

    De loin le meilleurs livre astrologique sur les aspects et conjonctions que j’ai lu ! J’ai beaucoup apprécié la doctrine chaldéenne des aspects et l’amitié et inimitié entre les signes zodiacaux selon Marcus Manilius. Le livre est très aérien, joliment illustré et facile à consulter, les explications sont très pertinentes, on apprend beaucoup de subtilité sur l’influence des conjonctions sur le plan de l’astro mondiale, j’aurais aimé que l’auteur développe plus à ce sujet. Un livre indispensable pour ceux qui s’intéressent sérieusement à l’astrologie. Mes respects pour l’auteur, un vrai sage.

Ajouter un Avis

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *